Athar Jaber

By | 18 octobre 2019
Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

Athar Jaber est né en 1982 à Rome et de parents irakiens. Il a grandi entre Rome, Florence, les Pays-Bas et Anvers. Ses déplacements dans plusieurs pays et villes lui ont permis de se forger un sentiment d’appartenance par-delà les frontières géographiques. Cette notion a servi de cadre à sa pratique artistique, qui traduit un désir d’expérience humaine commune à travers les cultures et les époques.

Athar Jaber cherche à explorer la condition contrastée de la violence et de la beauté qui ont joué un rôle important dans son développement artistique. Ayant grandi avec des images de la guerre du Golfe, des thématiques telles que celles de la souffrance et de la violence sont devenues inévitables dans son travail. Parallèlement, grandir à Florence lui a permis de développer une compréhension de la sculpture classique et de la quête de la beauté idéale.

Ses expositions personnelles récentes incluent Where Pain Devis Beauty (Palazzo Medici-Riccardi, Florence, 2015) et Offings (Musée National des Beaux-Arts, La Havanne, 2018) tandis que les expositions collectives auxquelles il a participé comprennent The Curated Space (Mall Galleries, Londres, 2016), 100 Chefs-d’œuvre de l’art arabe moderne et contemporain (Institut du Monde Arabe, Paris, 2017), Jerusalem Lives (Palestinian Museum, Birzeit, Cisjordanie, 2017). Il vit et exerce actuellement son métier d’artiste, de doctorant et de professeur de sculpture à l’Académie Royale des Beaux-Arts d’Anvers, en Belgique.

Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook