BIENNALE DE LUBUMBASHI 2015

By | 14 octobre 2015
Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

4e édition Rencontres Picha,
Biennale de Lubumbashi, Réalités Filantes

biennale

Vernissage : 9 octobre à 16h, au Musée de Lubumbashi
Exposition : 9 octobre – 8 novembre 2015
Volet 1, Musée national de Lubumbashi, Volet 2, Institut des Beaux-arts, Volet 3, Halle de
l’Etoile/Institut français, divers lieux dans la ville.

Contact :
Picha ASBL (Rosemary Tshawila)
Lubumbashi, Republique démocratique du Congo
Tel.: +243 813492516
+243 852541897
www.biennaledelubumbashi.org

Vitrine de la scène artistique de la RDC, les Rencontres Picha, Biennale de Lubumbashi, tentent d’explorer les derniers développements de la création contemporaine en rassemblant tous les deux ans, aux côtés des artistes congolais, des artistes internationaux dans différents domaines d’expression.
Réalités Filantes, l’exposition de la 4e édition de la Biennale de Lubumbashi se déploie sur 4e édition Rencontres Picha, Biennale de Lubumbashi, Réalités Filantes plusieurs sites. Elle comporte trois volets répartis sur trois sites : le Musée National de Lubumbashi, l’Institut des Beaux-arts, la Halle de l’Etoile/Institut français.
Le titre Réalités Filantes est librement emprunté au grand poète, philosophe et écrivain martiniquais Edouard Glissant. Il constitue un cadre théorique et d’action qui entrouvre des espaces d’invention, des territoires de possibles.
Les expositions et les événements proposés pour la 4e Biennale questionnent la façon à la fois diverse et complexe dont les artistes appréhendent une réalité « jetable », où rien ne semble voué à durer. Dans quels types d’actions les artistes doivent-ils s‘engager pour faire face à la tyrannie de l’urgence imposée par l’ordre néolibéral ?
Les oeuvres d’art sont-elles des repères efficaces pour une réappropriation du réel ?
Les trois volets de l’exposition offrent un vaste registre de travaux, vidéo, photographie, installation, sculpture, peinture. L’intégration des oeuvres, reparties dans différents espaces, n’obéit pas au modèle orthodoxe des pratiques
d’exposition dominantes. Elle relève d’une obligation de construire un cadre adapté aux propositions des artistes, propice à créer une dynamique stimulante et laisser libre cours à l’imprévisible, à l’intuition. A travers la multiplicité des techniques, les oeuvres interrogent leur contexte d’exposition et contribuent à questionner le rôle de l’art dans notre compréhension du réel.

L’équipe curatoriale :
Toma Muteba Luntumbue, Directeur artistique et Commissaire
Daniella Géo, Commissaire
Artistes participants
Charif Benhelima, Frances Bodomo, Bakary Diallo, Jonathas de Andrade, Alfredo Jaar,
Jean Katambayi, Pecho Kamunga, Richard Kaumba, Kapwani Kiwanga, Mathieu
Kleyebe Abonnenc, Gulda El Magambo, Michèle Magema, Carole Maloba, Eddy
Masumbuku, Mega Mingiedi, Adrien Missika, Vitshois Mwilambwe, Mônica Nador, No
Olho da Rua, Henrique Oliveira, Els Opsomer, Georges Senga, Pathy Tshindele, Joëlle
Tuerlinckx, Maarten Vanden Eynde, Sarah Vanagt, Costa Vece

Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.