LA FLORE ET LA FAUNE

By | 15 février 2019

Les forêts de la RDC sont un trésor à préserver, elles font partie du bassin du Congo et préservent la biodiversité, ressources pour les générations futures, elle représentent 60% de la grande forêt du bassin et sont un réservoir immense de biodiversité.

400 espèces de mammifères Okapi, Bonobos, Chimpanzés et les derniers Gorilles de montagnes…Plus de 1000 espèces d’oiseaux, 10.000 espèces de plantes.
Lorsque les arbres arrivent à maturité, on les coupent pour en faire du charbon de bois, mais cela n’augmente pas la teneur de l’atmosphère en CO2, on est donc dans un impact négatif « zéro » sur l’environnement et, sur les hommes.

Les Animaux n’ont plus d’endroits pour vivre et se reproduire.
L’installation d’un tourisme durable permettrait de les préserver et d’augmenter leur nombre petit à petit, les espèces endémiques ne vivent que dans une région bien précise et nulle part ailleurs. Si leur ‘’ biotope’’ est menacé, c’est la survie de l’espèce qui est remise en cause ainsi que celle d’une multitude de plantes et des petits animaux.

Si ces espèces emblématiques, Okapi, Gorille, Bobobos, panda, Ours, Rhinocéros Blanc… sont préservées, on partagera du même coup une multitude d’espèces plus modestes, mais essentielles pour garantir une riche biodiversité dans la faune et la flore.

La culture et la nature s’interpénètrent et nouent des liens indissociables. Le symbolisme africain place l’homme dans une généalogie, une lignée qui le rattache à des principes des gestion de communauté.
Une meilleure connaissance de notre patrimoine culturel permettrait à nous Congolais de reprendre confiance en nous et d’appuyer le développement du Pays sur des valeurs réactualisées de solidarité, partage responsabilité, créativité.

 

 

MBAYA BAMWANYA Bertin, dit le Tintoret, est né à Lubumbashi, le 31 Décembre 1965. Originaire du Kasaï oriental, il est né plus exactement dans le territoire de Kabinda. Chez M’Baya, les traces et l’oubli se matérialisent autour du peigne et de la maison familiale. Sa palette est chaude et accueillante. Les tons que se plaît à utiliser l’artiste évoque le bien être familial. Le peigne devient le symbole de l’harmonie conjugale. La beauté incarnée en femme et la chevelure est un ornement.

Mbaya trouve son inspiration dans la vie quotidienne. Ses personnages, souvent drapés dans de grands voiles blancs, évoquent l’Afrique de l’ouest. C’est une atmosphère qu’il connaît bien puisque ses voisins à Kamalondo sont des Sénégalais et des Maliens.

L’artiste peut aussi voyager à partir d’une photo prise dans un magazine. Ce sont alors les couleurs et la lumière qui donne poésie à l’œuvre peinte.

Là où il excelle, c’est lorsqu’il saisit chez les êtres fragiles une expression qui donne au personnage humanité : détresse et fatigue d’une femme, amour maternel lié d’inquiétude pour l’avenir, regard interrogatif d’un enfant devenu marchand dans les rues,…

Ces scènes réalistes d’un quotidien difficile se parent cependant de somptueuses couleurs. La peau brune se moire de reflets audacieux bleutés ou orangés et les fonds évoquent des brumes chatoyantes. Dans les paysages, l’artiste décline avec délicatesse les nuances d’une couleur et utilise une touche légère et soyeuse pour évoquer l’air brulant des savanes durant la saison sèche ou les brumes qui accompagnent les premières pluies.

Durant le stage donné par Aimé Mpane, Mbaya s’est initié avec succès à la technique du brou de noix.

Études

  • Primaires :

1971 à 1979 : école Saint Boniface à Kamalondo. Il a l’habitude d’effectuer des portraits et des bandes dessinées au stylo dans ses cahiers. Ses professeurs lui conseillent les Beaux arts mais ses parents préfèrent lui voir choisir des études commerciales.

  • Secondaires :

De 1979 à 1982, il fréquente l’Institut Muungano situé dans le Complexe Kiwele et y accomplit son cycle d’orientation.

Académie des Beaux – arts de Lubumbashi :

En 1983, Mbaya peint, sans avoir eu de formation, des paysages et des portraits réalistes.

Il fréquente l’artiste Sikasso wa Kazadi qui lui recommande d’entrer aux Beaux – Arts, ce qu’il

fera. Il suit, entre autres, les cours dispensés par Mwenze Kibwanga en arts décoratifs et par

Musasa et Kazadi en peinture et dessin. En 1986, il abandonne ses études qu’il reprendra en 1999. Il obtient son diplôme la même année.

Expositions

1985 à 1999 : la Galerie Art cadeau, Africa art et Homme et confort.

2000 : du 10 au 11 juin (Jardins de Bagatelle) et du 27 au 29 juin (La Vénerie), exposition collective « Mawazo », organisée par les Amitiés Belgo-Congolaises, Bruxelles. Du 10 juin au 10 juillet, exposition collective au Musée National de Lubumbashi, « Dialogues », parrainée par Monsieur et Madame George Arthur Forrest et le Consulat de Belgique de Lubumbashi, organisé par Chantal Tombu. Du 27 au 29 Juin, exposition collective « Mawazo » à la Vénerie de Bruxelles avec les Amitiés Belgo-congolaises. Le 30 Novembre, « Hommage à Mwenze Kibwanga », exposition d’ouverture de la Section d’Art Contemporain au Musée National de Lubumbashi, parrainé par Monsieur et Madame George Arthur Forrest et organisée par Chantal Tombu.

2001 : 15 décembre au 15 janvier 2002, exposition collective « Les feux de la création » autour du dialogue avec Aimé Mpané et Aubin Disundi, section d’art contemporain, Musée National de Lubumbashi, Asbl « Dialogues ».

2002 : en octobre, exposition collective au Cercle Hippique de Lubumbashi organisée par l’Asbl « Dialogues ». Du 19 au 22 novembre, exposition collective « Regards croisés entre Lubumbashi et Kinshasa », au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa. Du 10 avril au 10 mai, exposition individuelle « Sikasso le messager », accompagnée d’une exposition des tableaux et des sculptures  des artistes membres de l’Asbl « Dialogues ».

2003 : du 03 au 11 mars, exposition collective « Francophonie » en octobre, exposition collective au Cercle Hippique de Lubumbashi organisée par l’Asbl « Dialogues ».Et exposition Open Golf Lubumbashi.

2004 : du 22 avril au 22 mai, exposition collective « Regards croisés »Lubumbashi – Kinshasa, « Esthétique et modernité en RDC », organisée par l’Asbl « Dialogues ». En Octobre, exposition au Cercle Hippique et Open Golf Lubumbashi, organisée par l’asbl « Dialogues ».En Décembre, exposition à la Halle de l’étoile (Espace culturel français de Lubumbashi), organisée par l’Asbl « Dialogues ». Au cours du même mois, exposition concours « ONU SIDA » au Musée National de Lubumbashi, organisée par l’ONU et l’Asbl « Dialogues ».

2005 : du 03 au 11 mars, exposition collective « Francophonie » à la Halle de l’étoile Lubumbashi organisée par l’Asbl « Dialogues ». Du 26 mars au 23 mai, exposition collective de l’Académie des Beaux Arts au Musée National de Lubumbashi, « Nguvuyakazi » organisée par MRAC. Du 29 septembre au 12 octobre, exposition collective « Africa », concours de saut international au Cercle Hippique de Lubumbashi, organisée par l’Asbl « Dialogues ». Exposition collective à COMESA (Zambie) organisée par la francophonie, exposition à travers laquelle l’Artiste avait gagné le premier prix peinture. Exposition individuelle « La palette de Mbaya » à la Halle de l’étoile organisée par l’Espace culturel français de Lubumbashi. Du 27 octobre au 28 décembre, exposition  collective « Regards croisés » correspondance artistique entre Kinshasa et Lubumbashi et l’Amitié Belgo-Congolaise : 175ème anniversaire de la Belgique et 25 ans de fédéralisme, organisée par l’Asbl Dialogues et le Consulat Belge. Du 04 au 06 Novembre exposition collective Open Golf Lubumbashi organisée par l’Asbl « Dialogues ». Du 04 au 06 novembre, exposition collective Open Golf Lubumbashi, organisée par Kiat, Séraphine Mbeya, Mwangala, Viviane, Ngoy et Kisase. Du 24 septembre au 12 décembre, exposition collective au Memling à Kinshasa.

2006 : du 03 au 20 mars, exposition « Regards féminins », au Centre Wallonie Bruxelles de Kinshasa organisée par la Wallonie et Dialogues. Mai et septembre, Workshops à Kinshasa avec 11 artistes, organisé par la Wallonie et Dialogues. Du 22 décembre au 28 février 2007, exposition collective « Correspondance artistique » Kinshasa – Lubumbashi au Musée National de Lubumbashi.

2007 : Novembre, exposition collective « Regards croisés » Kinshasa – Lubumbashi au MAMAC (Liège) organisée par la Wallonie et Dialogues. Exposition collective au CHL organisée par Dialogues. Exposition individuelle « Les masques » au Planète Holyboom de Lubumbashi, organisée par l’Asbl Dialogues.

2008 : exposition collective « Lubumbashi wantashi » à la Mairie de Lubumbashi, organisée par l’Asbl « Dialogues » et la Mairie de Lubumbashi. Exposition collective au CHL organisée par Dialogues.

2010 : du 12 mars au 20 avril, exposition collective « Mama wakwetu » organisée par l’Asbl « Dialogues » à la Galerie d’Art Contemporain au Musée National de Lubumbashi.

2010 : du 11 juin au 11 juillet, exposition collective « L’œil du cinquantenaire» organisée par l’Asbl « Dialogues » et la Fondation Rachel Forrest à la Galerie d’Art Contemporain au Musée National de Lubumbashi.

2010 : du 21 au 24 octobre, exposition off au Cercle Hippique de Lubumbashi – Du 04 au 07 octobre, exposition collective au Golf Club de Lubumbashi

2011 : du 26 Janvier au 10 février, exposition en cours «  Wote Pamoja » Regards croisés Lubumbashi- Kinshasa, organisée par la Wallonie Bruxelles à Kinshasa en collaboration avec l’Asbl Dialogues

2011 : du 23 avril, exposition individuelle »La Vie quotidienne » organisée par la Halle de l’Etoile (Institut Français de Lubumbashi)

2012  : exposition collective organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi

2013 : exposition individuelle « Le Village de Mbaya », espace Bilembo, organisée par Chantal Tombu et Alain Huard – Kinshasa – Exposition collective organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi – Exposition collective organisée par l’Académie des Beaux Arts – Lubumbashi

2014 : exposition collective – Wallonie Bruxelles – Lubumbashi

2015 : exposition collective organisée par l’Académie des Beaux Arts – Lubumbashi – Exposition collective organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi – Exposition permanente au Planète Hollybum

2016 : exposition collective – Wallonie Bruxelles – Lubumbashi –  Exposition collective organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi –  Exposition collective C.H.L – Lubumbashi – Exposition individuelle « L’Analogie des Masques » organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi.

2017 : Exposition permanente au golf club de Lubumbashi – Exposition collective au CHL.

2017 – 2018 : exposition individuelle à la casa Degli Italiani.

2018 : Exposition collective à la Wallonie de Bruxelles de Kinshasa et à l’espace Bilembo – Exposition collective au CHL – Exposition collective organisée par l’ASBL Dialogues – Galerie d’Art Contemporain – Lubumbashi.

2019 : exposition individuelle à l’ASBL Dialogues.

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.