Rêve qui parle

By | 19 février 2021
Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook

Son chemin de vie est riche des réflexions qui l’interpellent. S’il s’interroge sur la signification de l’art et la condition d’artiste, Il est aussi préoccupé par le travail de la mémoire, la vie au quotidien.
Le message de Makika est explicite: l’artiste met en scène son désir de protection, ses inquiétudes et ses interrogations sur ce monde des vivants régi par les lois humaines qui se questionne sur son rapport à la nature.

À la fois contestataire, visionnaire et mystique, Makika fait surgir les formes du hasard. Il dit que Dieu accompagne sa démarche créative. Son style pictural est au-delà de l’abstraction figurative. D’ailleurs il le nomme lui-même avec une pointe d’humour le « makikaïsme». Un dessin linéaire indique le thème de l’œuvre.
La dilution des couleurs en formes abstraites suggère des messages secrets au lecteur de son tableau.

 

À l’origine du processus de création, il y a des croquis. Loin du monde, l’artiste se met en immersion, enfermé dans son atelier. Le peintre applique de l’eau, des couleurs et du solvant sur une toile. Sous l’action du feu, la surface de l’œuvre s’anime, laisse des formes s’échapper des couleurs. Elles s’expriment dans un langage connu de lui seul. Il superpose les expériences, les matières pour mieux délimiter les formes, la rencontre du papier par exemple et des personnages imaginaires qui dansent sur la toile du peintre. S’il s’évade de son tableau, c’est pour mieux retrouver l’origine du croquis premier et revenir à l’esprit de l’œuvre. Les traits linéaires et simplifiés interprètent formes et fractions de vie : femmes africaines et charges quotidiennes, radioactivité et exploitation du minerai.

À l’occasion des vingt années de carrière du peintre en 2016, l’ASBL Dialogues avait accueilli « Configuration », sa première exposition individuelle.

Biographie

Né à Lubumbashi le 4 janvier 1973, Makika est un peintre autodidacte. Il a fait ses études primaires à l’école RALA de la commune KENYA, de 1977 à 1985, où il obtient son certificat d’études primaires. De 1985 à 1988, il entame des études secondaires à l’Institut MAPINDUZI 2 de la commune KENYA. Attiré par les Arts, il entre en section Arts plastiques à l’Institut des Beaux-Arts de Lubumbashi en 1988. Il sort diplômé en 1993.

2000 : première exposition dénommée « MAWAZO », organisée par les Amitiés Belgo – Congolaises à la Vènerie du 10 au 11 juin, puis à Bruxelles au Jardin de Bagatelle du 27 au 29 juin.
Exposition collective « vice verso » au Golf Club de Lubumbashi.
Réalisation d’un Tableau pour le concours organisé en octobre par le Golf Club de Lubumbashi.
« Hommage à MWENZE KIBWANGA », exposition d’ouverture de la Section d’Art contemporain au Musée National de Lubumbashi.
2001 : exposition collective « Feux de la création » autour du thème Dialogues avec Aimé MPANE et Aubin Disundi à la Section d’Art contemporain, l’Asbl « Dialogues » au Musée National de Lubumbashi.
2004 : exposition collective « Regards croisés, Lubumbashi – Kinshasa » sur l’esthétique et la modernité.
2005 : exposition « NGUVU YA KAZI » organisée pour les Beaux-Arts par Dialogues Afrique, le Musée de Tervuren et la Coopération belge.
2006 : exposition organisée par COMESA Francophonie (France en Afrique Australe). À travers ce concours, L’Artiste est sorti Lauréat pour toute l’Afrique et a obtenu un premier mérite en Art.
2008 : exposition organisée par le Musée de Tervuren (cft Catalogue).
2009 : exposition organisée par l’Asbl dialogues « histoire de l’Asbl dialogues ».
2010 : exposition collective « Mama wa kwetu » à la Galerie d’Art contemporain de Lubumbashi,
Exposition collective au Cercle hippique de Lubumbashi.
Exposition collective au Golf Club de Lubumbashi.
2011 : exposition collective à la Galerie d’art contemporain Asbl Dialogues au Musée National de Lubumbashi.
Exposition collective « La Route des artistes » organisée par Madame Denise Zunino en collaboration avec L’Asbl Dialogues au Restaurant Les Artistes à la Plage.
Art populaire avec les salésiens de Don Bosco et vendeurs étrangers.
2014 : Exposition collective au Cercle hippique de Lubumbashi.
2016 : exposition individuelle « Configuration » à l’Asbl Dialogues.
2021 : exposition individuelle « Rêve qui parle » à l’Asbl Dialogues.

Partager ...Email this to someone
email
Share on Facebook
Facebook